Voyager, c’est la vie!

blogs-voyage-preferes-trace-ta-route

Je crois avoir fait le tour de mes expériences voyages jusqu’ici et j’espère que comme moi, vous aurez la piqûre vous aussi! Il faut le vivre et arrêter d’envier ceux qui le font. Voyager est accessible pour tout le monde, il faut seulement de la planification et le goût de l’aventure. La peur de sortir de sa zone de confort ne devrait pas être un frein à vouloir vivre autre chose. Que ce soit un voyage pour le sport, pour un cours, pour l’école, pour le travail, toutes les raisons sont bonnes pour s’évader!

Pour ceux que ça pourrait intéresser, il y a aussi les retraites de yoga et de surf qui sont très populaires présentement. Plusieurs organisations très intéressantes donnent ces retraites, comme le mouvement Happy Fitness http://www.happyfitness.ca/retreat-2016/ par exemple. Il y a aussi possibilité d’une retraite d’une fin de semaine si jamais vous ne souhaitez pas partir trop longtemps. Tout est possible! À vous de déterminer la durée et le budget pour rendre un rêve accessible.

Je tiens à mentionner que les road trip ont été dans mon cas, de loin moins dispendieux que les voyages ou j’ai pris le transport aérien. Il n’est pas nécessaire de prendre l’avion, beaucoup de destinations sont possibles en voiture. C’est surtout, un super «trip» que de vivre la route, le changement de saison, le changement de paysage, c’est tout simplement magique. Surtout, rendu à destination, tu ne dépends pas des transports en commun ou des taxis, tu sauves énormément d’argent et, tu ne dépends de rien et personne. Il ne suffit que d’un bon GPS, à moins d’avoir un excellent sens de l’orientation, ce qui est loin d’être mon cas haha

J’espère avoir aidé en matière de conseils voyages ou peut-être même de motivation. Voyager, ça fait grandir, mais ça te fait surtout réaliser à quel point le monde est grand et mérite d’être vu!

Publicités

L’école en Californie

19832_330318411891_7680523_n

Lors de mon dernier billet, je vous ai parlé de mon projet de partir pour l’Amérique du Sud de fin juin à la fin juillet. J’aurai alors terminé mon baccalauréat et donc… L’esprit et le corps libre haha jusqu’à temps de réellement entrer dans le monde des adultes, LE MARCHÉ DU TRAVAIL! Je pense que chaque étudiant appréhende à sa façon la fin d’un parcours scolaire d’une telle envergure. Certains veulent absolument commencer à travailler et d’autres, comme moi, se disent : hey, c’est là qu’il faut en profiter avant de travailler tous les jours jusqu’à 65 ans!

Beaucoup de préparation

J’ai donc décidé de repartir en Californie à la fin du mois d’août, et ce, jusqu’à Noël. Je m’inscris à l’école de nouveau, mais cette fois, sans examen et devoirs, dans l’unique but d’apprendre mieux mon anglais et de revenir au Québec pratiquement bilingue. De toute évidence, ce n’est pas gratuit et il faut un visa étudiant, mais c’est tout à fait réalisable! C’est beaucoup de recherche et de préparation, toutefois, c’est presque cinq mois en Californie à aller surfer en après-midi. Heureusement, j’ai la chance d’avoir plusieurs amis là-bas, due à mon premier voyage,  qui m’hébergeront à moindre coût. L’école est aussi une excellente raison de voyager. Pourquoi rester étudier au Québec, lorsque nous avons l’opportunité d’étudier dans un autre environnement et de connaître autre chose?

De retour pour les fêtes

Je reviendrai pour le temps des fêtes avec ma famille. Je serai prête, à ce moment, avec tout le bagage que j’ai pu acquérir, d’enfin commencer une carrière. L’école est à mon avis une des choses le plus importantes pour en apprendre davantage sur soi-même, et aussi pour se donner une bonne structure, mais je crois réellement que de voyager aide à grandir et à se bâtir une confiance en soi. Il ne faut pas avoir peur des opportunités qui s’offrent à nous.

Prochaine destination: Amérique du Sud en juillet

_dsc2272_web_immersion

À la suite de ces quelques billets, j’ai épuisé mon répertoire voyage et je n’ai pas envie de parler de mes escapades dans les tout inclus qui me paraissent peut pertinentes dans le cadre de mon blogue haha.

J’ai donc décidé de vous parler de mon prochain voyage. Je dois avouer être totalement excitée d’enfin repartir. En tant qu’étudiante, je pars une fois par année et si ce n’était que de moi, je ne serais au Québec que six mois par année.

sandboard-icaMa prochaine destination pour le mois de juillet : Amérique du Sud! Je pars avec une amie pour un mois au Pérou, au Chili et en Argentine. Nous sommes présentement en préparation, c’est – à – dire que nous regardons les prix pour les auberges jeunesse, les bus à prendre entre les différents pays et les activités que nous voulons faire. Nous nous sommes arrêtées plus particulièrement sur le snowboard dans le désert du Pérou et le kayak dans les glaciers. Le «bungee» et le surf au chili et…. LES FAMUESES chutes en Argentine!

Nous avons opté cette fois pour un climat un peu plus frais. À ce temps de l’année, la Argentine-4température dans ces pays est alentour de 10 degrés. C’est loin du 35 degrés du Mexique ou de Belize, mais nous voulons vraiment découvrir autre chose.

À noter qu’il est fortement recommandé de regarder, la température de sa destination voyage, ce n’est pas tout le monde qui a l’hiver au même moment et ça serait dommage d’avoir une mauvaise surprise (y compris la saison des pluies)

Un petit aperçu!

Il était une fois, Las Vegas

vegas 1

J’ai mentionné lors d’un de mes billets que j’étais allée à Las Vegas. Je crois que cette escapade mérite quelques détails de plus. En fait, nous vivions en Californie ma meilleure amie et moi et Vegas nous était donc accessible. Je m’explique… Nous étions à 5 heures de voiture de Las Vegas et nous y sommes allées trois fois.

Je n’ai pas vraiment de mots pour expliquer le phénomène Vegas. C’est littéralement vegas 2«crazy». Juste le fait d’y aller en voiture et de traverser le désert était complètement fou. Nous avions 20 ans à l’époque, nous ne pouvions donc pas entrer dans les bars, mais la fête est partout. Dans les rues, dans les casinos, dans les restaurants, toute la ville est 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 avec une ambiance de party. Ce qui est super intéressant aussi, c’est que les hôtels ne coûtent vraiment pas cher et qu’elles ont pour la plupart des plages artificielles. Tu peux donc, rester couché sur le bord d’une plage toute la journée (parce qu’il fait vraiment chaud l’été de jour à Vegas) en écoutant des bons DJ et en buvant un parfait cocktail. À noter, les cocktails à Vegas sont genre 20$ US… C’est un pensez-y-bien!

Évidemment si tu te promènes dans la ville pendant la journée, c’est un peu plus calme que le soir. Tu peux faire les boutiques et te promener simplement à pied. Nous n’avions pas loué de voiture lors de notre week-end. Avec beaucoup d’argent, tu peux tout faire à Vegas, il y a les plus grands magasins, les plus grandes marques, les plus beaux clubs et des activités à couper le souffle. Seulement… Il faut le budget.

Donc :

–       21 ans et + pour avoir accès aux pool party

–       Chambres vraiment pas chères

–       Endroit parfait pour un week-end entre amis

–       Cocktails à 20$ US

–       Ne pas rester plus que 3 jours

Quelque part au Mexique ou à Belize

87

Mon plus récent voyage est probablement l’un des moins dispendieux que j’ai fait. Je suis partie avec une amie pendant le mois de juillet en Amérique Centrale, OUI il faisait beaucoup trop chaud. Nous sommes d’abord arrivées à Playa Del Carmen pour deux jours. Ce n’était pas le plus palpitant de notre voyage, Playa Del Carmen est une place très touristique et ce n’était pas ce que nous voulions vivre. Nous avons donc descendu jusqu’à Belize.

Mon paradis

Belize… Comment décrire Belize, tout simplement wow! Nous étions plus 40particulièrement à Cayer Caulker qui est une petite île appartenant à Belize. Il n’y avait pas de voiture, les gens se promenaient à vélo ou à pied, les habitants de l’île étaient pour la plupart tous, rastas, en d’autres mots, comme Bob Marley haha. L’ambiance était parfaite, aucun stress, une chaleur agréable, des gens de bonne humeur, et un sentiment de confiance se faisait ressentir. La plupart des touristes étaient des «backpackers», comme nous d’ailleurs. Nous restions dans une auberge jeunesse à 7$ la nuit qui incluait même le petit déjeuner. À souligner, il ne faut pas être dédaigneux, ils n’ont de toute évidence pas les mêmes critères d’hygiène que nous concernant la propreté d’une cuisine

Nous avons fait du Kayak de mer, nous avons mangé dans des restaurants tellement…. Particuliers! Pas cher, sur le bord de la plage et une bonne bière à la main, que demander de mieux! C’était vraiment le paradis, loin de tout.

01Ensuite, nous avons remonté vers le Mexique, passant par Chetumal (rien de vraiment cool appart des ruines à visiter) et Baccalar. Baccalar c’est un peu… Magique! Nous sommes arrivées à notre auberge jeunesse qui était en fait un site de camping (j’avais mal planifié la chose haha) et nous avons finalement loué une tente… C’était un site tout simplement magnifique directement situé sur le lagon. L’eau était turquoise et transparente et elle n’était pas salée, OMG le bonheur d’ouvrir ses yeux dans l’eau! C’était relaxant et en même temps purifiant. Encore une fois le prix était plus qu’abordable, alentour de 10$ la nuit.

Après ce petit paradis, nous avons remonté jusqu’à Cancún. Non pas Cancún le coin touristique, la ville de Cancún. C’était quelque chose! On était loin de nos petits coins magiques et paradisiaques. C’était, comment dire… Beaucoup plus ghetto, plus sale et loin des plages. Pour cette dernière partie de notre aventure, nous avons donc opté pour le karaoké haha! Mais bon, c’était quelque chose à vivre pareil.

 

Quelques petits détails :

– Nous avons voyagé en autobus, le coût alentour de 50$. Il faut aussi prévoir un budget 21pour les taxis

– Nous avons aussi pris le bateau pour nous rendre à Cayer Caulker, 40$ le billet

– La nourriture ne coûtait presque rien et était délicieuse

– Les Mexicains loin des centres touristiques ne parlent pas vraiment anglais…

– NE PAS BOIRE L’EAU DU ROBINET

Grèce, un paradis

grece 1

Je crois personnellement que tout le monde rêve secrètement d’aller un jour en Grèce. Pour ma part, j’ai réalisé ce rêve il y a déjà presque deux ans déjà. Je ne suis probablement pas obligée de dire que c’était visuellement une des plus magnifiques places que j’ai visitées de ma vie. C’était honnêtement à couper le souffle. Cependant, le budget est loin d’être le même que mes voyages précédents. L’Europe c’est très dispendieux, rien à voir avec les États-Unis. Juste le prix des billets d’avion était de 1400$.

grece 3Nous y sommes restées trois semaines, donc il faut compter les transports, les restaurants et les auberges de jeunesse. Nous sommes atterries à Athènes, mais nous n’avons pas vraiment aimé l’endroit disons sale et très peu accueillante. Les îles sont par contre… Magique! Catherine et moi avons eu la chance de visiter Mykonos, Ios et Santorini. Mykonos et Ios sont réputées pour être des îles de party et Santorini beaucoup plus comme lune de miel ou voyage de couple, mais les paysages y sont spectaculaires. Les auberges de jeunesse sont accessibles, mais il ne faut pas s’attendre au gros luxe. Souvent sur les îles il n’y a pas de taxi, alors le mieux est de se louer un scooter ou un 4 roues. Il faut aussi prévoie un budget pour le déplacement en bateau entre les îles, le coût tournant aux alentours de 50$ de billet.grace 4

Nous avons profité des plages, mangé dans d’excellents restaurants, fait des excursions comme monter à dos d’ânes ou aller voir les volcans ou les spas naturels. Nous avons déboursé au total, environ 3000$ pour trois semaines et disons-le, nous n’étions pas dépensières. C’est donc un voyage qu’il faut planifier et économiser d’avance si vraiment, on veut en profiter au maximum.

grece5C’est sans aucun doute, un des plus beaux endroits au monde!

Sauveteur Océanique à Hawaii

4244_85759036891_1595972_n

Remontons un peu dans le temps. J’ai mentionné lors de mon premier billet que j’avais fait le cours de sauveteur océanique à Hawaii lorsque j’avais 17 ans. Voyager dans le cadre d’un cours ou d’une formation peut aussi être très intéressant et moins dispendieux.

 

10430411_10152450094161892_1403653645461519835_nJ’ai toutefois aussi évoqué le fait que ce n’était pas de tout repos, c’était un cours non pas difficile, mais extrêmement difficile. Avant mon départ pour ma formation à Hawaii, j’ai dû suivre un entraînement intensif de 4 mois et surveiller mon alimentation.

 

Le cours se donnait sur une semaine de 7h le matin à 6h le soir. Nous étions 3 ou 4 par 4244_85759051891_538364_nchambre et nous avions amené de la nourriture pour nous faire à manger sur des cuisinettes. Ce n’était pas un tout inclus alors les repas n’étaient pas tous compris. Nous avions une semaine de cours et une semaine de vacances pour 3000$ incluant les frais de la formation océanique. La première chose que j’ai voulu faire c’est d’aller voir les dauphins. C’était quelque chose comme 200$ US pour leur donner un bec et prendre une photo, mais qui dit Hawaï dit dauphins alors c’était pour moi de l’argent bien investi haha. Nous avons visité les plages avec les plus grosses vagues au monde et profité de ce paradis terrestre.

 

4244_85759876891_2345804_nPlusieurs ont fait des expéditions beaucoup plus dispendieuses comme des sauts en parachute ou en bungee, nager avec des requins ou encore, ont fait de la plongée sous-marine. À 17 ans je ne pouvais malheureusement pas me payer ce luxe, mais si j’avais à y retourner aujourd’hui, j’en profiterais au maximum!

 

P.S. Se rendre à Hawaii prend une éternité, ceux qui ne tolèrent pas les longs vols, c’est à déconseiller. 12 heures de vol sans compter l’attente des escales!

L’aventure Californie

cali 2

Quelque temps après mon retour au Cégep, je voulais déjà repartir. J’avais littéralement eu la piqûre pour les voyages! Je vivais toujours chez mes parents à l’époque, ils avaient donc encore un certain pouvoir sur moi haha! Ils souhaitaient d’abord que je termine mon cégep avant de repartir, car j’avais déjà pris du retard avec mon expérience Club Med. En bonne étudiante que je suis, j’ai terminé mon cégep avant de quitter pour une aventure qui reste encore aujourd’hui, une des plus belles de ma vie, L’ AVENTURE CALIFORNIE!

C’est avec ma meilleure amie, ma Honda fit et nos millions de bagages que nous avons fait la route jusqu’en Californie, San Diego plus précisément. Nous avions 20 ans et nous étions à 50 heures, et 5000 kilomètres de chez nous pour une durée de trois mois.cali 3

– Où vivions-nous? Chez un ami à moi avec qui je travaillais au Club Med. (Club Med = endroit parfait pour se faire des contacts de voyages) Il nous chargeait 300$ par mois pour une chambre, soit 150$ chacune.

– Nos déplacements? Avec ma voiture de toute évidence, nous avons donc épargné beaucoup d’argent pour nos déplacements.

– Nos repas? En fait, nous faisions l’épicerie le plus souvent possible à la place d’aller au restaurant, nous avons aussi épargné une somme considérable de cette façon.

J’ai oublié de mentionner que pendant ces trois mois, nous ne travaillions pas, nous avons donc minimisé nos dépenses pour en profiter davantage lors de nos activités. Nous avons rencontré des gens extraordinaires avec qui nous avons passé des moments vraiment inoubliables, quétaine à dire, mais tellement vrai. Nous sommes allées à LA, à Las Vegas plus d’une fois, à San Francisco et sur notre route de retour, au Colorado! C’est si facile lorsque tu as ta propre voiture et un GPS! Que dire de toutes les activités que nous avons faites? Escalade, hiking, visite du zoo de San Diego, surf, visite de Disney Land, visite de Hollywood… Nous avons tout fait et nous ne voulions pas revenir haha!cali 8

Je garde encore aujourd’hui contact avec des amis rencontrés lors de cette parfaite aventure!

Travailler pour le Club Med!

1041_42503401891_6877_n

Je commencerai par raconter mon premier VRAI voyage. Bien évidemment, avant cette première fois, je suis allée dans un tout inclus à Cuba comme la plupart des jeunes qui veulent fêter dans le sud. Je note aussi entre ces deux aventures, une escapade de deux semaines à Hawaii, mais dans le cadre d’un cours de sauvetage en mer, donc pas super sur le plan amusement (plutôt exigeant).

Postuler pour le Club

À l’âge de 18 ans je n’avais de toute évidence, pas d’argent pour voyager, mais je voulais absolument partir, car mes cours au cégep m’ennuyaient et j’avais besoin de changements. LA solution, c’est mon père qui me la sortit. CLUB MED! J’ai tout de suite aimé l’idée. En fait, la procédure est simple. Tu t’inscris sur le site, s’ils ont aimé ta présentation ou ton CV ils te font directement une entrevue téléphonique qui te conduira à une entrevue d10399264_20215616891_2776_ne groupe à Montréal si tu es choisi.

J’ai été sélectionnée et ils m’ont envoyée pour les quatre premiers mois de mon contrat, en Floride. J’y étais sauveteure et je m’occupais des sports. Les billets d’avion sont payés, tu es logé nourri et tu demeures sur des sites paradisiaques. Sans oublier, tu es payé, mais vraiment pas beaucoup! J’y ai appris mon anglais et lors de nos journées de congé, j’ai visité la Floride.

Les Bahamas

Par la suite, j’ai été transférée aux Bahamas, OMG c’était si magnifique! Là, mais LÀ, j’y ai vécu les plus beaux moments de ma vie. J’ai fait ma certification en plongée sous-marine (gratuitement) et donc pendant mes jours de congé, je plongeais sur l’un des plus beaux sites du monde. J’ai fait de la voile, du ski nautique, du kayak de mer, toutes les activités étaient gratuites pour les gens engagés par le club. Je suis revenue au Québec après un contrat de six mois (je devais recommencer l’école) ayant vécu l’une des plus belles expériences de ma vie. J’avais amassé un peu d’argent, voyagé gratuitement et travailler, il ne faut pas l’oublier quand même.

1930509_31695836891_8530_n

Travailler pour le Club Med est un excellent moyen de découvrir du pays, de s’exiler pour un temps, et ce, gratuitement! C’est vraiment une opportunité en or! Cela a été pour moi, en quelque sorte, l’école de la vie.

HA, oui, il y a un code vestimentaire obligatoire!

 

P.S. heureusement ou malheureusement, la participation aux spectacles est obligatoire 😉

10400566_22174726891_5789_n

Premièrement…

 

00

Plusieurs personnes rêvent de voyager ou envient et suivent les voyages des autres. Cette envie est probablement la source d’une certaine peur de sortir de sa zone de confort. La plupart des gens vont dire qu’ils aimeraient visiter ce pays, ou qu’ils iront un jour. Pour ma part, j’ai décidé que je ne serais pas cette personne qui vit l’expérience à travers les photos Instagram ou Facebook d’une autre, qui a eu non pas la chance de voyager, mais le courage de le faire.

Il est évident que de voyager t’aide à développer la débrouillardise et te pousse dans un environnement totalement inconnu. C’est ce sentiment de néant et d’incompréhensibilité qui est si excitant dans l’expérience voyage. Je ne parle pas ici du voyage tout inclus et encadré, mais bien d’une escapade sac à dos et auberges de jeunesse. Je n’ai de toute évidence, pas besoin de mentionner que ce sont deux aventures totalement différentes. Je n’octroie aucun jugement quant aux voyages organisés, mais je suis d’avis que de sortir des activités touristiques typiques aide profondément à l’immersion dans un autre univers.

Beaucoup de gens remettent à plus tard ce rêve de voyager, car ils pensent que les coûts sont exorbitants. En effet, voyager n’est pas une priorité comme celle de se loger ou de manger, mais contrairement à la croyance populaire, c’est abordable et réaliste. Chaque parcours et aventure est distinct et peut convenir à des personnes contraires avec des budgets différents. Tout est dans le choix et dans l’organisation. Je parlerai donc, dans ce blogue, des voyages que j’ai faits, de comment les planifier, ainsi que plusieurs anecdotes qui me sont arrivées. J’agrémenterai le tout de photos et de projets voyages à venir!